Secteurs >

Ciments

Ce secteur vit une profonde transformation de la production. L’automatisation est à l’origine d’une baisse d’effectifs de 26% des ouvriers en 2003, au profit des ETDAM, qui représentent aujourd’hui 53% des effectifs ! Autant dire que les salariés subissent des pressions considérables.

Des pressions sur les salaires d’abord, car 5 à 6 échelons des minima proposent des valeurs sous le SMIC, ce qui bloque les rémunérations sur plusieurs années d’évolution.

Les pressions se font aussi sentir sur les classifications : les représentants patronaux ont étendu, en 2003 puis 2005, les champs de compétence des salariés sans leur proposer, en retour, une rémunération qui tienne compte de ces nouvelles attributions, ou qui récompense leur polyvalence !

La production de ciment est un travail d’usine, qui implique des conditions de travail et des horaires particuliers. En 2005, notre Fédération BATI-MAT-TP CFTC a refusé son accord à un texte portant sur la majoration des heures de nuit, jours fériés et heures supplémentaires, que nous avons estimées insuffisantes. 35% de majoration pour les postes de nuit ou semi-continu et à peine 50 pour les dimanche et jours fériés ne compensent pas l’investissement humain des salariés qui abandonnent leur famille le week-end et les jours fériés, ou décalent leur cycle de sommeil naturel.

 
 
 

Droits de reproduction et de diffusion réservés © www.batimattp-cftc.fr | Mentions légales